Le Pavillon des fleurs

 

Une histoire de volonté...

 

C'est l'histoire du Tourisme associatif naissant des années 1940.

L'histoire de personnes à la volonté de fer, qui, ne baissant jamais les bras, ont tenu à garder leurs maisons et à les restaurer pour les mettre au goût du jour au fil du temps.

pavillon old01

C'est en 1936 avec l'apparition des 40 heures et des congés payés, que les syndicalistes commencèrent l'organisation de ce nouveau concept de vacances et de loisirs. Le but premier était de faire partir en vacances les jeunes les moins aisés.

Le 4 juin 1937, Claude Bailly et plusieurs camarades constituèrent l'Association Arts et Joie Service Loisirs en déposant les statuts à la préfecture de Lyon. C'est à Mizoën, en Oisans dans l'Isère, que l'aventure débuta avec l'achat d'un ancien presbytère qui devint l'Auberge de Mizoën.

La guerre de 1939 à 1945 posa bien évidemment problème pour la continuité de l'activité, mais Claude Bailly assura ce qu'il put, pour préserver la survie de la maison. Pari réussi puisque la bâtisse fût épargnée et les activités reprirent avec au programme, chants, randonnées, veillées avec ambiance de camaraderie, sur fond de scoutisme.

Les statuts et présidents évoluèrent au cours des ans et suivirent aussi l'évolution des différents syndicats.

Plusieurs acquisitions de maisons se firent au cours de ces années et c'est en 1964 que le Pavillon des Fleurs fût découvert. Après une journée de pêche dans le fier et une baignade dans le lac d'Annecy,  M. Robert Blanchon et M. Yves Luc, découvrirent ce sublime site. C'était un hôtel de 45 chambres sur trois étages. Cet espèce de manoir, avec ses terrasses et son jardin ne laissait pas le doute à l'envie de vouloir s'implanter sur ce lieu magique.

pavillon old02

L'acte de vente fût signé le 9 avril 1965 pour 580 000 Francs, et 210 000 Francs ont été nécessaires aux frais d'aménagement. Ce qui permit d'ouvrir le Pavillon des Fleurs aux familles le 1er juillet 1965.

C'était la 11ème Maison Familiale de Vacances d'Art et Joie. Très rapidement, le maire de Menthon Saint-Bernard de l'époque a tenté de racheter le Pavillon des Fleurs. La somme astronomique proposée aurait pu permettre d'acheter d'autres maisons ou faire des travaux, mais le conseil d'administration décida de se battre pour garder cet établissement. 

Trois ans après, c'est l'annexe appelée "le Chalet" avec 14 chambres qui fût achetée au prix de 140 000 Francs. Cela permit d'augmenter la capacité d'accueil, mais la vétusté du chalet fit qu'en 1973 il fût fermé pour insalubrité.

terrasse2

C'est en 1976, que l'association décida d'effectuer les travaux nécessaires sur le Pavillon et sur le Chalet pour se remettre aux normes de l'époque: de nouvelles chambres, parents-enfants, pour accueillir un public plus familial, toilettes et douches dans chaque chambre, la remise en état de la cuisine et de ses dépendances, l'installation d'un ascenseur, et pour le chalet, la rénovation des chambres et l'aménagement de salles d'activités au rez-de-chaussée.

L'ensemble des travaux effectués à chaque fois, étaient en partie pris en charge par les subventions de la D.D.A.S.S, de la Caisse Nationale d'Allocations Familiales ou encore de l'I.N.V.A.C. Les dossiers toujours complexes faisaient l'objet d'études approfondies des projets et il n'a pas toujours été aisé d'entreprendre des rénovations.

La première tranche de travaux s'effectua en 1980 puis la deuxième en 1981, le chalet ne fût rénové qu'à la fin 1985 pour les 20 ans du Pavillon des Fleurs. C'est grâce à la volonté de tous les administrateurs et en grande partie à Mme Elisabeth Luc, qu'après maints efforts, les dossiers se débloquèrent pour donner peau neuve au Pavillon des Fleurs. Ces 20 ans marquèrent une passation entre Mme Luc et les différentes directrices qui prendront sa suite de 1985 à aujourd'hui.

vue lac2

Les années 1990 verront le changement de clientèle, de l'évolution des normes, et donc de travaux encore nécessaires au Pavillon des Fleurs: réfection de la toiture, ravalement de la façade, mais aussi la finition du "Chalet". L'Association Art et Joie se fédérera à l'association L.V.T.

Implanté dans un superbe site, plutôt luxueux, les envieux étaient de la partie et il a fallu encore se battre pour éviter une expropriation du site, par une soi-disant révision du Plan d'Occupation des Sols.

Les années passent et les montages de dossiers, les demandes de prêts pour les travaux n'aboutiront que dans les années 2000 en 2 tranches: 2001 et 2002. Ce sera sans compter sur les Services vétérinaires et l'obligation de remettre la cuisine aux normes. Elle fera peau neuve entre janvier et avril 2003. Le Pavillon est entièrement refait en 2003.

batisse

Le 13 octobre 2005, l'association Art et Joie sera dissolue et la vente d'une des maisons la "Marmotte" apportera un peu de souffle aux comptes du Pavillon des Fleurs. Depuis le Pavillon des Fleurs n'a de cesse de rester au goût du jour. Soucieux de satisfaire la clientèle différente et plus exigeante que dans les années 1950 et en intégrant les nouvelles réglementations.

Le Pavillon des Fleurs a fêté ses 50 ans sous la houlette de l'association Ternélia qui se trouve être la fusion de L.V.T et RelaiSoleil. L'implantation de ce lieu et les tarifs honnêtes appliqués en font un site incontournable pour toute personne désireuse de passer un bon moment près du lac.

terasse

chambre

resto int

Et nous félicitons donc tous les acteurs de ce tourisme social d'avoir su passer les épreuves et d'écouter leurs envies pour préserver un bout du lac accessible à tous!

vue lac

 

 

Découvrez le Pavillon des fleurs sur Caracolons ensemble...